Une jeune activiste congolaise partage une histoire inspirante: La vie d’une fille dans les guerres civiles

Le 11 octobre 2020 marque la 8e année de célébration de la Journée internationale de la fille depuis qu’elle a été déclarée en 2012 par les Nations Unies.

Les progrès des adolescentes n’ont pas suivi le rythme des réalités auxquelles elles sont confrontées aujourd’hui, et la COVID-19 a renforcé bon nombre de ces lacunes. Chaque jour, les filles brisent les frontières et les barrières, s’attaquant à des problèmes comme le mariage précoce , les inégalités dans l’éducation, la violence et l’accès inéquitable aux soins de santé.

YARH-RDC, nous célébrons la voix de filles influentes du monde entier et, à leurs côtés, nous partageons l’histoire inspirante de Claudine, une activiste en égalité de genres, qui montre comment les filles et les jeunes femmes ont le pouvoir de surmonter l’adversité pour devenir des leaders du changement dans leur vie et les communautés.

Claudine Migisha est originaire de la partie Est de la République Démocratique du Congo. Tout a commencé lorsqu’elle est devenue orpheline à l’âge de 6 ans. Dûs aux guerres civiles et des conflits dans son village de l’Est du Congo connu sous le nom de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu, Claudine a enduré la faim et une vie de sans abris.

Au demeurant, Claudine est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de l’Afrique (AU), et est un ancien de la Fondation Master Card de 2019,  ancien du programme A Watson Accelerator 2020 et leader de Golden Girls Global. Elle est également diplômée et bénévole de la CIYOTA et déléguée de la Women Deliver Conference 2019. Sa passion est de promouvoir les femmes et les filles autonomes, ainsi que la paix et le développement communautaire.

Claudine a la conviction que les femmes et les filles de sa communauté possèdent non seulement le pouvoir de faire des enfants, mais aussi le pouvoir de fournir une paix et un développement durables dans son pays. En effet, Claudine est la directrice exécutive actuelle et fondatrice de Nguvu Ya Africa (Power of Africa) https://www.nguvuyaafrica.org/ une organisation dirigée par des jeunes avec une vision de promouvoir le bien-être des filles et des femmes, et leur autonomisation socio-économique pour un Congo plus égal, sain et pacifique. Elle a lancé  Nguvu Ya Africa avec d’autres jeunes leaders en vue d’apporter solution à la crise politique et économique la plus difficile à laquelle sont confrontées les filles et les femmes marginalisées dans l’Est de la RDC. Elle est déterminée à voir une communauté plus saine et plus pacifique.

«Je vois la gamme de problèmes auxquels les filles rurales sont confrontées, de la violence domestique à l’exploitation économique. Même dans ces contextes, avec très peu de ressources et de soutien, je vois le pouvoir des filles et des femmes alors qu’elles lèvent la voix et se battent pour leurs droits. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *